2012
02/10

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Dressage d’un chien d’arrêt


La race canine a toujours été conviée pour la chasse et s’avère même être indispensable, pour les rôles qui lui sont confiés.

Ainsi, pour s’attendre à de bons résultats, le dressage du chien d’arrêt doit être fait convenablement.

Mais quels sont les types de chiens qui se prêtent mieux à cette finalité ? Quelles sont les techniques utilisées pour y parvenir ?

Qu’est-ce qu’un chien d’arrêt ?

Le chien d’arrêt est un chien de chasse en mesure de chercher le gibier, notamment des oiseaux, de les arrêter et les amener vers le maître après qu’ils aient été abattus.

La quête est une étape importante pour l’animal et c’est une série de lacets qui varie selon la race. La majorité procède au galop, mais il y a aussi ceux qui trottent et ceux qui trottent en galopant.

Ce geste permet à l’animal de sentir l’odeur du gibier et lui servira de guide pour se diriger vers celui-ci. Il procède à des zigzags aux limites du cône d’odeur et essaie de se rapprocher en gardant une certaine distance pour ne pas le laisser s’enfuir.

C’est à ce stade qu’il tombe à l’arrêt, ce qui signifie qu’il se fige jusqu’à la fuite de l’oiseau. Il doit surveiller ce dernier jusqu’à l’arrivée du chasseur qui, en le voyant dans cet état, va le rejoindre et une fois à côté, lui demande de couler vers l’oiseau.

Quand celui-ci fuit, le chasseur lui tire dessus afin de l’abattre, puis, l’ordre de rapporter le gibier sera donné au chien.

Quels types de chiens se prêtent mieux au dressage à l’arrêt ?

L’instinct fait partie des qualités naturelles dont un chien d’arrêt a hérité et cela vient des prédateurs, notamment le loup.

Les éleveurs procèdent à des sélections en se basant sur cet instinct, ce qui permet d’obtenir des chiens « de bonne qualité ». Par exemple, l’Épagneul breton peut mettre en exergue son instinct dès qu’il a deux mois.

Il existe au contraire certaines races qui ne peuvent démontrer que tardivement les premiers signes d’arrêt (1 ou 2 ans). C’est une situation compréhensible, étant donné que chaque race a ses propres qualités.

Cela est valable en ce qui concerne l’allure à la quête, la technique de capter et suivre les traces en fonction de l’émanation et la façon de prendre l’arrêt. Les chasseurs et les amateurs de la race canine prennent en considération ces différents critères.

Quelles techniques sont utilisées ?

Le dressage du chien d’arrêt est nécessaire même si celui-ci dispose de ses qualités naturelles. La procédure consiste à communiquer avec l’animal pour qu’il y ait une compréhension, un attachement mutuel et une collaboration entre les deux espèces. Le dresseur devra être patient et connaître son chien en tenant compte de ses caractères.

Certaines races canines sont plus dociles et doivent être traitées en conséquence. D’autres sont plus agressives et il faudra avoir plus de ténacité.

Il faut aussi procéder à une éducation, savoir imposer des règles, ce qui permet au chien de s’initier à l’obéissance. Cela est donc indispensable, car le chasseur peut risquer de s’attendre à des échecs que ce soit pour les épagneuls, les braques, les pointers, etc.

2012
03/07

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Où trouver des cours de dressage de chiens ?

dressage de chien

Vous avez un chien, mais vous ne savez pas comment le dresser? Ne vous inquiétez pas, il y a des cours de dressage de chien à la disposition de tous.

L’espèce canine est en mesure de comprendre rapidement et avec quelques exercices, vous pourrez aboutir à votre projet d’avoir un toutou bien dressé.

Éduquer son chien : une étape importante de sa vie

Le but d’éduquer le chien est de lui faire savoir qui est le maître et qui obéit. Il faut qu’il sache que le propriétaire est le chef et qu’il doit suivre ce qu’il dit.

Ce n’est pas seulement dans notre besoin, c’est également naturel, car cet animal est domestique et a besoin d’un maître.

Votre petit sac à puces a sûrement besoin d’être chouchouté, mais il doit aussi être dressé pour qu’il puisse être et agir en tant que « meilleur ami de l’homme ».

Le dressage de chien amènera à deux résultats, le premier étant qu’il se comporte bien à la maison pour qu’il y ait toujours une bonne relation entre vous et lui.

Le second, c’est qu’après un apprentissage, il soit capable de garder votre maison et vos biens, et veiller à votre sécurité.

Les erreurs à ne pas faire

Le fait d’approprier le dressage de votre chien à votre nature humaine n’est pas évident. Il y a des techniques à adopter pour parfaire le travail et les cours de dressages existent pour cela.

Selon le cas, il est aussi possible d’avoir un dresseur personnel. Et votre petit protégé risque d’avoir des mauvais comportements si vous opérez par vous-même, sans consulter l’avis d’un professionnel.

D’autre part, il ne faut pas éduquer l’espèce canine sans prendre de précaution. Surtout si l’animal vient tout juste d’arriver, il doit d’abord apprivoiser son nouvel environnement.

Ainsi, le maître peut lui montrer où il mange, où il fait ses besoins et à quel moment il peut jouer avec lui, le promener en laisse et faire les gestes d’obéissances…

La technique de violence n’est pas efficace, car les chiens, comme les humains, ont des sentiments. Étant donné qu’ils sont très intelligents, il peut arriver qu’ils se retournent contre leur maître.

Où trouver des cours de dressage ?

Le dressage de chiens n’est pas une mince affaire et il faut parfois des professionnels attentifs pour apprendre comment procéder et pour y arriver.

Actuellement, il y a de plus en plus de prestataires dans le domaine et il y a même des clubs ou des centres d’éducateurs canins…

Mais tout dépend de la région et des espèces. Le moins cher sur le marché est le club, mais l’efficacité reste à prouver.

En ce qui concerne les professionnels dresseurs, le prix est assez élevé et l’apprentissage ne prend que quelques mois.

Sinon, il est possible d’opter pour le dressage chez soi. Il y a même des experts qui proposent la première leçon à domicile, même si vous vous inscrivez dans un club. Grâce à cela, il n’y aura pas d’effet de dépaysement.

Les maîtres en ligne peuvent également aider, il suffit de faire le choix. Voici quelques liens utiles : http://www.dressagechiens.com/ et http://www.educador.fr/

2012
02/29

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Techniques pour le dressage de chiens

Le chien est le meilleur ami de l’homme comme on le dit. Mais puisque c’est une bête, il peut arriver que le toutou se retourne contre son maître.

Il y a donc des techniques de dressage de chien qui peuvent aider, non seulement à l’apprivoiser mais aussi à lui apprendre les bonnes manières. Cela, tout en gardant la loyauté et l’affection pour un respect et une obéissance réussis.

L’importance de dresser le chien

Le chien, aussi docile et mignon soit-il, reste une bête. Il ne peut pas agir à sa guise, d’autant plus qu’il réfléchit et qu’il est très intelligent.

Il est, de ce fait, important de mener à bien les techniques de dressage. Il est important d’entretenir la relation entre le maître et l’animal, tout en lui apprenant l’obéissance.

Ainsi, il faut que votre chouchou domestique comprenne qui est le chef et qu’il ne peut pas tout faire à sa guise. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il faut le traiter avec violence et profiter du fait que ce ne soit « qu’une bête ». Autrement dit, il faut avoir les bonnes techniques, être à la fois tendre et imposant.

Le fait est que ces boules de poils sont des animaux facilement domestiqués et peuvent être très dociles. Cependant, selon la race, ils peuvent parfois faire preuve de méchanceté et de brutalité. Mais tout dépend de la manière dont ils ont été dressés.

Dressage de chiens : la technique

Le dressage de chien pour l’obéissance et la loyauté peut débuter par l’apprentissage proprement dit. Il sera ensuite suivie d’un renforcement et d’un test puis, finalement, par l’application.

Il se peut qu’il y ait un besoin de plus de temps entre les phases, mais si vous suivez les étapes, vous pourrez réussir.

La créature canine, même intelligente, n’est pas comme l’être humain. De ce fait, il est à éviter de le dresser selon votre logique. Il y a toujours des méthodes qu’il faut suivre et respecter pour que votre toutou soit bien dressé.

Certes, c’est votre animal préféré et vous le voulez avec vous à tout moment, mais il faut qu’il soit à sa place.

Par exemple, éviter de l’autoriser à se mettre sur votre lit, de monter sur la table, de se mettre partout dans la maison, etc.

Dans la pratique, pour parvenira un bon dressage, la technique est de se mettre à gauche du chien, utiliser la laisse et le faire asseoir.

De plus, tenir un jouet ou une récompense − une friandise ou croquette, et le lui montrer et ne le lui donner qu’une fois la tâche faite. Il faut varier les exercices et le tour est joué !

Quelques produits spécialisés du dressage de chiens

Il est possible de réussir le dressage d’un chien grâce à la technique et les outils adéquats. D’autant qu’il y a de plus en plus de produits sur le marché.

Entre autres, la laisse est très utile,tout comme les colliers spéciaux qui peuvent aider à avoir de l’autorité.

Le contrôle à distance peut se faire avec la corde de 15 pieds. Il y a aussi le sac-appât qui sert des gâteries pour chien sont considérés comme des formes de récompense.

2012
02/22

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Éducation du chien à la propreté


L’éducation d’un chien à la propriété est indispensable, car c’est un comportement acquis qui va le suivre toute sa vie. De ce fait, c’est une phase capitale de son apprentissage.

Pour que ce soit efficace et pour éviter les mauvaises surprises, il faut la commencer à temps. Il existe des techniques pour leur inculquer cette idée plus facilement et à cela s’ajoutent quelques conseils utiles.

Éduquer son chien à la propreté : une phase capitale de l’éducation

Il faut toujours être ferme en matière de dressage de chiens et en l’occurrence, en matière de propreté. Les premières règles lui sont acquises par sa mère lors du passage au sevrage et en gardant toujours le panier propre.

Un chien a l’habitude de faire ses besoins au réveil, après le repas ou après avoir joué. Il est donc nécessaire de les connaître pour pouvoir le sortir au bon moment.

Au début, il faut toujours l’emmener dans un seul endroit pour qu’il puisse sentir ses propres odeurs. Un animal non instruit peut en effet engendrer des problèmes de propreté à son maître.

A 4 mois, il parvient à être propre à la suite d’un apprentissage adéquat. Il faut s’attendre à des négligences entre-temps, mais il est possible que ce soit d’origine médicale ou comportementale. Dans ces cas, il faut l’emmener chez un vétérinaire.

Quand éduquer son chien à la propreté ?

Avant l’âge de 2 mois et demi, le chiot ne peut pas encore se retenir et va faire ses besoins à l’intérieur, un peu partout. Face à cette situation, il faudra prendre les mesures nécessaires au sein du foyer.

Par exemple, disposer un ou plusieurs endroits destinés aux toilettes et ceux-ci doivent être éloignés du lieu où l’animal mange et dort. Il faut lui fournir un bac à litière ou des feuilles de papier journal en guise de substrat absorbant.

Il est nécessaire de limiter la zone de couchage, de son alimentation et son bac à litière quand il est seul. Lorsqu’il est en train de renifler sans cesse, il est possible qu’il veuille se soulager et il faut l’emmener aussitôt vers l’endroit déterminé.

À partir de huit semaines, il faut le faire sortir constamment pour l’initier au caniveau, à la terre ainsi qu’à la pelouse.

Techniques et conseils pour apprendre au chien la propreté

Il ne faut pas gronder un chien qui vient d’être adopté, mais juste dire un « non » ferme quand il fait ses besoins au mauvais endroit.

Il a besoin de s’adapter et il ne saisit pas immédiatement les sanctions après les faits. Pour éviter qu’il y revienne, il faut masquer les odeurs urinaires qui y restent en désodorisant le lieu.

Il faut nettoyer en son absence avec un détergent sans javel, de l’alcool ou du vinaigre blanc.

Le maître doit sortir son chien tous les jours et à des heures fixes et pour commencer, ce sera après son réveil ou son repas.

Il mérite d’être félicité avec des caresses et un encouragement de la voix s’il parvient à se soulager sur le lieu approprié.

Cela lui permettra de comprendre davantage. S’il fait le contraire, il faut stopper l’élimination et le ramener là où il le faut, sans le gronder. Il faut éviter qu’il ait l’habitude d’aboyer pour demander de sortir.

2012
02/15

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Combien vous coûtera un éducateur pour votre chien?

La race canine est un animal de compagnie et il est nécessaire de l’instruire et le comprendre. C’est la raison pour laquelle nombreux sont ceux qui font appel à un éducateur pour chien.

Cette initiative présente de nombreux avantages, mais il y a aussi des inconvénients, notamment pour le coût des prestations qui est assez élevé. Toutefois, il existe d’autres alternatives moins coûteuses.

Éducateur pour chien : est-ce toujours utile ?

L’éducation de son chien ne doit pas être négligée, cela requiert de la patience, de la tendresse, de la tolérance et du temps. Lorsqu’elle est réalisée comme il faut, il est facile de comprendre le comportement de son animal de compagnie.

Cela lui permet également d’agir convenablement et d’apprécier son maître. Celui-ci saura par exemple se montrer compréhensif et fier par une caresse ou un oui à une demande, etc.

Il bien possible de faire des changements en tenant toujours compte de la complicité et des caractères de l’animal. Si le dressage du chien est négligé, il peut représenter un danger, même pour son propriétaire, au lieu d’assurer la sécurité.

Ainsi, il faut bien choisir entre un dressage pour l’attaque et celui pour la protection. Il est conseillé de solliciter le service d’un éducateur spécialisé qui a des expériences dans le domaine.

Éducateur pour chien : les plus et les moins

Un éducateur pour chien exerce son métier à la suite d’une requête faite par un propriétaire. Ce travail consiste à dresser des chiots et des chiens et il peut aussi s’agir d’une aide aux maîtres pour instruire leurs animaux de compagnie.

Il existe plusieurs procédés, mais tous sont basés sur le conditionnement. Parmi eux, il y a le clicker-training qui était, à l’origine, destiné aux dauphins.C’est une technique positive et accorde des récompenses après les efforts fournis.

Le professionnel a aidé de nombreux propriétaires de s’en sortir en matière d’éducation. Il a joué en faveur de la socialisation et a permis de trouver des solutions face aux troubles du comportement de certains animaux.

Face à ces nombreux avantages, il est de plus en plus sollicité. Toutefois, un tel service coûte cher et il faut donc tenir compte de ses possibilités financières avant de le contacter.

Existe-t-il d’autres solutions pour éduquer son chien ?

Face au coût du dressage par un éducateur spécialisé, il existe plusieurs alternatives telles que les recherches sur internet.

Cela permet d’obtenir toutes les informations en ce qui concerne les règles de base, les instructions en matière d’obéissance, les consignes pour les soins et la propreté. Il faut également demander conseil ou même des aides aux amis.

Quel que soit le choix, il faut toujours se rappeler que les techniques d’ordre sont importantes et l’animal doit les comprendre, pour établir des règles.

Il en est de même pour l’intonation de la voix, les gestes et le comportement. Il est en outre recommandé d’utiliser, de préférence, des ordres courts.

Les séances de jeux ne doivent pas être négligées, car elles font partie de la base de l’éducation. Elles doivent être de courte durée, mais répétitives.

Il est conseillé de disposer du jeu que le chien aime le plus et de friandises en guise de récompense…

2012
02/03

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Comment bien dresser un doberman ?

Un doberman fait partie des races de chiens les plus connues et le nom a été évoqué par les premiers éleveurs.

Cette espèce est un mélange de races plutôt féroces et il a bien été prouvé que l’éducation et le dressage influent sur le comportement de cet animal. Il existe plusieurs façons permettant de mieux réussir ce procédé.

Doberman : mélange de races féroces

Un doberman est un chien originaire d’Allemagne et il a hérité ce nom de Frédéric Louis Doberman qui était à la fois un collecteur d’impôts et un chargé de la fourrière locale.

L’existence du doberman pinscher est grâce à lui, issue du croisement entre le Pinscher allemand et le Rottweiler. La race a ensuite été améliorée.

Comme ce molosse est agile et rapide, le gardiennage lui est confié, il assure la sécurité de son maître et sa famille ainsi que celle du foyer.

Le doberman était considéré comme un chien antichar par les Russes et l’espèce est aussi dotée d’une capacité offensive.

Son fort tempérament nécessite une éducation sérieuse et son maître doit donc s’en assurer pour qu’il devienne un bon compagnon.

Une socialisation lui est indispensable, car ce n’est pas un solitaire. Il a besoin de faire des exercices pour libérer toute son énergie et le jogging, le « canicross » et les randonnées lui conviennent parfaitement.

L’éducation et le dressage font le doberman

La morphologie du doberman est l’une de ses particularités. Il en est de même pour son caractère qui peut s’avérer difficile, notamment chez le mâle qui a tendance à dominer.

Il est considéré comme le pur-sang des chiens et son agissement est en fonction de l’éducation qui lui a été donnée. Ainsi, le dressage du chien peut le rendre calme, épanoui, équilibré ou agressif.

Il est nécessaire de lui attribuer de l’espace pour qu’il puisse courir en liberté. Et quand ses besoins physiques sont insuffisants, il peut avoir des troubles du comportement assez graves.

Il faut savoir que cet animal s’attache facilement à son maître et à son environnement. Tant qu’il se sent en confiance, il reste toujours un compagnon fidèle et garantit la protection de son maître et ses proches.

Conseils pour mieux réussir le dressage de son doberman

Le maître d’un doberman doit imposer son autorité à son égard sans se montrer agressif, car c’est un animal fragile. Faire partie d’un club de dressage peut lui permettre d’acquérir l’obéissance et bénéficier de la socialisation.

Il saura comprendre les ordres après quelques initiations, durant un ou deux mois. Il faut aussi lui accorder du temps pour le laisser se promener, même pour une longue distance, car il est tenace.

Le dressage joue en faveur de la relation qui existe entre le doberman et son propriétaire. Quand il est réalisé convenablement, cela le rendra agile et heureux.

Cela peut aussi lui garantir une bonne santé et ses soins ne doivent pas être négligés. Il en est de même pour son alimentation qui sera saine et avec une ration suffisante. Le doberman a besoin de se sentir libre, mais son maître doit toujours s’assurer de sa sécurité.

2012
01/26

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Construire une bonne relation maître chien

Il a toujours été dit que le chien est le meilleur ami de l’homme. Ainsi, ce dernier est à la fois un compagnon et un maître, ce qui implique des responsabilités.

Au fil des années, une relation particulière se crée entre les deux protagonistes et il faut l’entretenir. Ci-dessous quelques conseils pour une bonne communication entre le maître et son chien.

Comment le chien est-il devenu le meilleur ami de l’homme ?

Des études ont démontré que le chien était déjà un animal de compagnie de l’homme il y a 12 000 ans. La raison est qu’il y a avait déjà une domestication entre 14 000 et 18 000 ans avant J.-C.

Les maîtres-chiens étaient des chasseurs-cueilleurs et l’animal les accompagnait à la chasse. En plus de ce rôle, il était aussi gardien de l’habitat et des troupeaux et était indispensable face aux rongeurs qui attaquaient les cultures.

Cet animal est considéré comme un descendant du loup et agit avec réflexion. Chaque race a son caractère, ses forces et ses faiblesses.

Leur nourriture, leur entretien et leur environnement diffèrent également. La classification en races par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) a été réalisée en fonction de la forme et du caractère de chaque espèce et il faut en tenir compte avant d’en choisir un.

L’importance d’une bonne relation entre maître et chien

Entretenir une bonne relation est important, car cela peut mettre en exergue un échange sans conflit et sans crainte entre les deux espèces.

Pour y parvenir, il faut que l’homme comprenne son chien, connaisse tous les signaux qu’il saura faire comprendre et leur permettra ainsi de communiquer.

Les gestes, les postures et les intonations de la voix constituent des signes importants. Cela permet à l’animal de faire correspondre un mot et/ou un son à un mouvement.

C’est avec l’intonation que le chien saura saisir rapidement le message. Il faut que la prononciation soit claire et précise en lui donnant des consignes.

Une intonation plus gaie parviendra par exemple à le rendre comme tel, et cela peut aussi être utilisé en le félicitant, ce qui est important. En sifflant, en tapant la main ou en claquant la langue, il va également agir dans l’immédiat.

Quelques conseils pour construire une bonne relation

Une confiance réciproque garantit une confiance mutuelle et l’animal doit toujours compter sur son maître.

Ce dernier doit toujours préserver son titre maître-chien et devra, par exemple, lui donner de la nourriture saine et suffisante, lui accorder un lieu confortable et du temps pour se reposer.

Son panier ne doit pas être placé dans un lieu de passage et il faut le laisser s’amuser tout en tenant compte de sa sécurité.

Les chiots ne sont pas obéissants de nature, ils le deviennent en grandissant et ayant eu des cours de dressage de chiens.

C’est le rôle de son propriétaire de le faire, mais aussi des dresseurs, des éleveurs, des vétérinaires et des comportementalistes, le cas échéant.

Quand les messages en matière de compréhension et de respect sont transmis, l’obéissance sera acquise. Il faudra comprendre la signification des postures, comme le fait de se coucher qui évoque sa soumission.

2012
01/20

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Le dressage du setter anglais

Le dressage de setter anglais est facile à réaliser grâce à son caractère obéissant et attachant. C’est également pour ces raisons qu’il est considéré comme un bon chien de compagnie.

Mais il faut tout de même connaitre ses principales caractéristiques ainsi que les techniques d’éducation pour qu’il soit vraiment utile.

Les caractéristiques du setter anglais

Le setter anglais est une des plus anciennes races des chiens d’arrêt car il est d’origine britannique et fut connu en Grande Bretagne dès le XIVème siècle.

C’est un des descendants d’épagneuls d’origine espagnole qui emmenaient les oiseaux vers les filets durant la chasse.

En ce qui concerne son physique, sa couleur est variable mais en général le fond est blanc, tacheté de noir (blue belton), d’orange, de fauve clair (lemon belton), de marron (liver), avec parfois des marques plus épaisses.

Il peut aussi être tricolore : la base blanche est tachetée de noir et de roux (pastille aux yeux, aux joues, mouchetures au nez et au bas des pattes).

Ses poils sont souples et plats longés au niveau des oreilles, de la poitrine, des pattes sous poils et de la queue.

Ils doivent être brossés et ses franges doivent être coupées si on tient à lui accorder une belle allure. Sa taille est de 56 à 62 cm si c’est un mâle et de 53 à 58 cm si c’est une femelle.

Cet animal fait partie des races les moins agressives ce qui fait que c’est un animal de compagnie très attachant avec son maître et surtout avec des enfants.

Il s’adapte bien, que ce soit en ville ou en campagne mais il préfère être à l’extérieur car cela lui permet de courir et de vagabonder. Mais il a aussi des défauts car il est têtu et peut même être anxieux.

Quelques conseils de dressage spécifiques à cet animal

Le dressage de ce chien est plutôt facile car il est intelligent mais cela doit toujours être pris au sérieux.

Comme il est du genre attachant avec son maître, il comprend vite ce qui fait que leur complicité ne fait que s’accroitre avec des résultats rapides et efficaces.

Le principe est basé sur l’amélioration positive où la punition y est incluse mais pas de façon sévère.

Quand ce chien est à la maison, il reste le plus souvent tranquille mais dès qu’il sort, il n’arrête pas de courir comme s’il se sentait libre.

Il est même capable de courir toute une journée. Si son propriétaire est un sportif et fait souvent de la course, il est bien capable de le poursuivre. Il est alors plus convenable de le laisser dans une grande cour où il pourra courir.

Un cours d’obéissance est conseillé quand il est encore en bas âge et pour cela, il existe bien des apprentissages spécialement destinés pour les chiots de cette race.

On lui enseigne petit à petit des ordres comme « viens », « assis », « derrière », « allez », « apporte », « donne », « cherche », « non » ou encore « doucement “.

2012
01/12

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Education du chien : ce qu’il ne faut pas faire

L’éducation du chien n’est pas à prendre à la légère car l’espèce canine est un animal mais avant tout un être vivant.

Il peut avoir des sentiments et réagir comme les humains. Il faut éviter certaines erreurs et tout faire pour que l’apprentissage se passe bien.

Les erreurs à éviter pour bien éduquer son chien

Il ne faut pas croire que le chien aussi intelligent qu’il le soit est plus doué et a ses propres façons d’agir.

Certes, il y a certaines vérités dans ces propos, mais en réalité, cet animal de compagnie a des réactions selon ceux du maître. Ainsi, il faut toujours mettre en considération ses instincts d’animal.

Il ne faut jamais gronder abusivement l’espèce canine par risque de retournement ou de réaction fâcheuse contre vous. En criant sur l’animal, il n’y aura pas de réponse et il n’obéira certainement pas.

Il faut que le dressage de chien se fasse progressivement, avec patience. Il ne faut pas le forcer à faire une chose s’il n’a pas encore acquis la manière de le faire.

Ensuite, il faut positiver et être persévérant. Et ne jamais oublier de le récompenser pour les actes qui ont été menés à bien afin de le pousser à une motivation.

Les difficultés dans l’éducation du meilleur ami de l’homme

C’est dans le cas où le maître ne comprend pas son chien que les difficultés se posent. Et ce sont généralement au niveau de l’utilisation de la laisse, le respect de la propreté ou les refus des ordres que l’éducation n’est pas facile.

L’essentiel est de répéter les exercices plusieurs fois, il faut que la cohérence y soit. Le maître ne doit pas prendre à la légère l’éducation et penser à bien se renseigner ou en cas de besoin faire appel aux services d’un dresseur.

Les conséquences d’une éducation mal faite

Il y a toujours des risques à recourir quand on décide de ne pas éduquer l’animal de compagnie. Ce dernier s’il est mal dressé peut avoir des réactions incontrôlées et des comportements gênants.

Mais, il pourra aussi se retourner contre son maître si celui-ci ne le connaît pas vraiment. Autrement dit, au lieu de lui tenir compagnie, il pourra représenter un danger pour lui.

Des guides pratiques pour le dressage de son chien

L’éducation canine s’avère être difficile si on n’a pas les bonnes méthodes. L’essentiel est de maîtriser l’animal, le dompter pour qu’il obéisse aux moindres règles et ordres.

- Les repas de cet animal domestique se font après les maîtres et il ne faut pas leur donner de la nourriture à la main pendant que vous mangez.

- Il faut qu’il dorme dans son propre endroit, pas dans le lit de son maître et ainsi, il saura qu’il est interdit de monter sur les meubles.

- Les caresses sont permises mais il faut savoir les limiter.

- Quand on s’adresse à son chien il faut savoir s’imposer et le dominer. C’est-à-dire être ferme et savoir dire « non ».

- Il faut lui apprendre à distinguer le bien du mal : on le récompense dans le premier cas et le gronde dans le second cas.

2012
01/05

Category:
Chiens de Race
Dressage Chien
Education Canine

TAG:

COMMENTS:
Comments Closed

Le dressage de l’épagneul breton, un chien de chasse intelligent


Le dressage de l’épagneul breton n’est pas compliqué étant donné que c’est un animal intelligent, mais il peut devenir anxieux face à des traitements qui ne lui conviennent pas.

Il faut donc maitriser quelques « techniques » pour bien l’éduquer afin qu’il puisse devenir un animal affectueux mais utile.

Présentation et description de l’épagneul breton

L’épagneul breton est une espèce du groupe des épagneuls qui est considéré comme un animal d’arrêt, de leveur et d’indicateur. Il est sportif et robuste, a un flair très sensible, un quotient intellectuel élevé et est le plus souvent discipliné.

Cela lui donne la réputation d’être un bon chien de chasse en plus de s’adapter facilement à la vie de la campagne.

C’est un animal de compagnie bienveillant car il est moins agressif et s’attache facilement à son maître ainsi qu’aux enfants. Il est aussi possible qu’il se montre assez réservé mais le dressage de l’épagneul breton est en tout cas facile grâce à son intelligence et à son obéissance.

Il mesure entre 46 et 51 cm si c’est un mâle et entre 47 et 49 cm si c’est une femelle avec un poids moyen de 15 à 18 kg. Il a un corps élégant et bien bâti, est haut sur ses pattes et est solide sans peser lourd.

Sa couleur peut être blanche et orange, c’est la plus courante, sinon blanche et marron, blanc et noir qui est la couleur originaire de la race ou encore tricolore. Il a un pelage plat sur le corps et ondulé sur la poitrine et à l’arrière des pattes.

Il est particulier car à la naissance, ce toutou doit normalement avoir une queue courte mais il se peut que cela ne soit pas le cas comme ceux d’origine française. Si le cas se présente, elle doit être réduite de 3 à 10 centimètres (1 à 4 pouces).

Conseils de dressage spécifiques à cette race durant la chasse

Le dressage de ce chien est orienté vers la chasse étant donné que c’est son domaine spécifique. Il est primordial qu’il s’y intéresse afin d’éviter toutes contraintes face au gibier mais il est préférable d’entamer petit à petit l’apprentissage.

Le gibier qui n’est pas encore mort est posé dans une friche assez élevée afin d’être moins invisible en visant surtout le nez du chien.

Ce dernier renifle au fur et à mesure qu’il avance et ressent une émanation c’est pour cela qu’il a toujours tendance à s’agiter.

Pour l’apaiser, il faut tendre le cordon et lui donner l’ordre de se calmer car plus il s’agite, plus il faut le retenir en gardant la longe tendue en le caressant et en lui disant « chut ».

Après quelques temps, il reste toujours tendu mais il faut penser à faire voler l’oiseau, ce qui est plus pratique en ayant une cage d’envol.

Celle-ci aide à faire voler l’animal sans couper le vent du chien en commençant par le coté. Pour éviter qu’il le poursuive, il faut bloquer rapidement la longe.

Il faut se rapprocher de nouveau du chien pour le tranquilliser en le caressant avant de le ramener.


Un maximun d'informations sur les animaux de compagnie pour votre dressage du chien